Bonjour, bonjour Je ne sais pas s'il n'est pas trop tard pour candidater au CA du RFF mais on va espérer que oui ! Profession de foi Candidature CA RFFLAB Collège “Projet de Fablabs Bonjour, Je m’appelle Antoine Ruiz-Scorletti, 27 ans et j’habite à Toulouse. Issu d’une double formation en communication/marketing et en valorisation de la recherche universitaire en histoire, je suis quelqu’un de très polyvalent et curieux. Je ne suis pas le plus grand des techniciens mais j’apprends sur le tas avec la communauté maker locale. Je suis arrivé dans le mouvement maker d’une double façon : en étudiant les réseaux de sociabilité dans le domaine technique du XVIIIe siècle puis au cours de mes études pour produire des objets marketing originaux. A la sortie de mes études, j’ai rejoint l’équipe du F@bRiquet, le fablab de Ramonville, porté par l’association Planète Sciences Occitanie en tant que responsable communication et promotion. Après cette belle expérience, j’ai décidé depuis deux mois de donner vie à mon projet personnel : Le Rambot du Cactus, un tiers-lieu itinérant à vélo modulable dont un des plug-ins est un fablab. Ce projet s'intègre à l’écosystème déjà en place en offrant une solution mobile tout en ayant pour mission de le valoriser. Je suis un maker convaincu : bidouiller, innover, toucher à tout et surtout partager. Je suis intéressé par la perspective Medialab : comment pouvons-nous réussir à prototyper la communication afin de trouver des solutions pour mieux documenter nos projets. Cette envie de partager des savoir-faire et des connaissances m’a tout de suite poussé à rejoindre le réseau des Fablabs d’Occitanie puis à participer à la création d’un réseau makers toulousains. De plus, depuis six mois, je me suis lancé dans un MakerTour des initiatives, des artisans et des makers portant des projets divers, que je communique principalement sur Instagram (@tierslieu.toulouse). Il me semble que nous sommes à un tournant de notre vision du fablab. Le fablab, et plus encore le maker, n’ont plus de limites que celles de notre imagination. Nous sommes des makers : artisans, bidouilleurs, startupers, chercheurs… et notre champ de domaine semble infini. Notre culture est évolutive, libre, exponentielle, inclassable et multiple. Pour tous ces points, j’aimerais participer à la structuration du réseau national et à sa communication. Je souhaite être acteur et continuer à démontrer la beauté de ces lieux où tous peuvent se rencontrer et surtout créer à travers ce réseau. Je suis motivé à travailler au renforcement du Réseau des fablabs français notamment en consolidant un réseau numérique entre makers mais aussi vers le grand public. Pour cela, j’ai des propositions pour développer le lien entre ces acteurs à travers les outils de communication. Faisons réseau ! C’est pour cela que je candidate au CA du RFFLAB dans le collège “Porteur de Fablabs”. Antoine Ruiz-Scorletti