Comment transformer un visiteur en Maker ?



  • Je suis cofondateur d'un fablab associatif, Les Fabriqueurs. Par ailleurs je suis actuellement la formation "DU facilitateur" du Faclab

    Dans le cadre de cette formation, je voudrais creuser le question suivante :

    Alors qu'il existe beaucoup de projets de Maker documentés, de tutos sur des techniques, des compilations d'information sur les machines et leur maintenances, des guides sur comment monter un fablab … je n'ai trouvé que très peu d'information disponible sur ce qui fait le quotidien d'un Fabmanager : comment transformer un visiteur en maker ?

    Je ne parle pas de comment aider quelqu'un qui veut faire, à le faire.
    Je veux savoir comment encourager quelqu'un d'hésitant, de peu convaincu a priori, à se lancer à faire quelque chose.

    Cette question, lorsque je l'ai posée à des animateurs de lieu de fabrication, j'ai souvent eu comme réponse : chacun le fait au feeling avec du bon sens, selon son caractère, on apprends en discutant avec un autre fabmanager autour d'un verre …

    Bref les fabmanager n'appliquent pas à eux-mêmes ce qu'ils prônent aux usager de leur Lab : documenter ce qu'ils font ?

    Or je suis convaincu, que, s'il y a mille manières d'engager quelqu'un à "faire", il y a sans doute des pratique communes, de idées intéressantes à partager ou à répliquer.

    Par exemple, on retrouve dans chaque Lab
    - une étagère à projet qui aide les visiteurs à se projeter dans ce qu'ils pourraient faire,
    - Des kits de démarrage sur telle ou telle technique, qu'on peut sortir au débotté pour mettre un visiteur à l'œuvre
    - Des projets collectifs plus fédérateurs que d'autres
    - etc.
    Autre exemple personnel : j'ai fini par réaliser que si j'arrivais à coincer un visiteur de notre atelier pour lui faire faire, dès sa première visite, un bricolage concret, et mieux encore qu'il reparte avec un objet fabriqué par lui, ceci faisait considérablement augmenter la probabilité qu'il revienne !

    La question que je vous pose est donc la suivante : dans votre quotidien de fabmanager ou d'animateur d'un lieu de Fabrication, quels sont vos trucs, vos pratiques pour :

    • Attirer les visiteurs,
    • Les engager à "Faire",
    • Les engager à "Faire à plusieurs",
    • Les engager à contribuer (documentation, participation à la vie du lieu, investissement dans la communauté) ?
      Je suis aussi preneur si vous connaissez des sites qui documentent ces questions.

    Ces pratiques peuvent, bien sûr, concerner le discours tenu dans le lab, la manière d'accueillir, de communiquer, la manière d'aménager le lieu …. C'est par exemple le genre de détail qu'on remarque quand on visite un lieu nouveau.

    Alors, comment vous faites, vous?

    Merci d'avance !

    Gregoire

    PS : Par ailleurs, je serai au Fablab festival à Toulouse et ça m'intéresserait de discuter ces questions avec vous de vive voix : n'hésitez pas à me laisser vos coordonnées ici ou par mail pour qu'on prenne un moment ensemble (gregoire@fabriqueurs.com)



  • Super sujet !

    J'ajusterai peut-être juste un chouille en "Comment révéler au visiteur le Maker qui est en lui ?". :blush:



  • @Couby En effet, je prends la suggestion.
    On a tous un maker qui sommeille en nous, on ne serait pas là si on n'en était pas convaincu ! :-)



  • J'ai avancé sur le sujet: j'ai ouvert une page sur Movilab : "Savoirs non techniques dans les lieux de fabrication" http://movilab.org/index.php?title=Savoirs_non_techniques_dans_les_lieux_de_fabrication.

    Je vous propose donc qu'on documente nos pratiques, rien que ça !
    Ça vous parle ?

    Donc, vous, comment vous attirez les gens dans votre repaire de Maker ? Comment vous engagez vos visiteurs à "faire" ? Comment vous encouragez les projets collectifs ? Comment vous arriver à faire contribuer vos membres ?
    Vous avez biens des trucs, des rituels, des habitudes ? Vous avez construit un parcours d'apprentissage, de découverte, vous avez sous la mains des boites avec des kits d'initiation, ? Une jolie étagère à projets qui montre plein de trucs ? Et encore ?
    Je vous laisse noter ca sur la page ? Pour partager !
    http://movilab.org/index.php?title=Savoirs_non_techniques_dans_les_lieux_de_fabrication



  • Salut @gregoware ,
    J'avais vu ton sujet en avril et je le trouvais très intéressant.
    J'ai travaillé 2 ans dans un fablab en tant qu'animateur et aujourd'hui je suis fabmanager dans un fablab qui ouvre ses portes dans les Landes. (on vient de créer le twitter/fb d'ailleurs :) )
    Bref, les travaux prenant du retard je n'accueille toujours pas de public mais voilà quelques pistes de réflexions possible:
    Je souhaiterai mettre en place une session type "découverte et inspiration". J'ai moi aussi souvent pu constater ce phénomène de la part des visiteurs qui trouvent tout le concept de fablab génial mais n'ont aucune idée de ce qu'ils pourraient y faire.
    Perso, au début je les invitais à taper "fablab project" dans google image, puis, je leur montrais quelques une de mes playlists/collections sur divers site type:

    Pinterest
    youtube
    ou thingiverse

    Mon but était de leur ouvrir l'esprit sur l'infinité de choses possible à faire au fablab... MAIS !

    Avec du recul, je pense que cette démarche a un côté très effrayant, et est révélatrice d'un phénomène propre à l'univers des fablab (je trouve) c'est à dire que, quelque soit le sujet auquel on s’intéresse, on se noie vite dans la tonne d'information présente sur le net (forum, tutos, vidéos, personnes qui ont déjà fait, commentaire, site de vente de pièce détachés....) et plus on va chercher des informations (ce qui est très bien, jusqu'à une certaine mesure) plus on s'éloigne de l'objectif premier: FAIRE.

    Je faisais aussi parfois des mini démos de qqles minutes pour montrer la simplicité du fonctionnement d'un logiciel (sketchup, tinkercad...)
    Mais là aussi je faisais une erreur que je me suis promis de ne plus commettre: c'est moi qui tenais la souris.

    De plus en plus, quelque soit la manipulation/recherche... je guide le visiteur/utilisateur en le laissant taper, cliquer, faire !
    Alors quand c'est une personne qui n'a pas la "fibre" avec les ordis... et que t'as aussi une dizaine de visiteurs derrière et que tout le monde crève d'envie de lui arracher la souris des mains parce qu'il ne sait pas ou se trouve "la barre d'adresse" pour aller sur tel ou tel site... c'est embêtant, mais c'est aussi là le job de fabmanager de rapidement identifier une personne qui conviendra à cette tâche et l'inviter à prendre les commandes pour que tous réalisent qu'ils peuvent aussi le faire.

    Attention aussi quand on met un logiciel de création graphique dans les mains de qqun qui n'a jamais fait ça, l'effet produit peut vite être contre productif (impatience, frustration, impuissance, énérvement ...) Pour cet aspect, perso je recommande fortement les premiers tutos pour apprendre la 3D sur le site de tinkercad, qui sont SUPERS car ils prennent la forme d'une multitude de petits tutos qui durent moins de 5minutes chacun ou apprend progressivement et dans un ordre logique les fonctionnements de la 3D (déplacer la caméra, se déplacer, saisir un objet...) Et surtout y'a plein de petites étoiles à chaque fois qu'on va au bout d'un tuto. Ce principe de gamification est génial car il amène l'utilisateur à aller sur le prochain tuto de lui même, car il se sent gratifié, récompensé. (qui a dit badge sur steam ?)

    Pour conclure, je pense que je vais peut être essayer de leur proposer de réaliser des mini-projets (max 15minutes) très concret, si possible débranchés, ou en tout cas déconnecté. c'est à dire que si il y a besoin d'un ordi, autoriser l'accès à un logiciel mais encourager les gens à ne pas aller se perdre sur les internets. Je pense qu'il faut quelque chose de manuel, quitte à ce qu'il fasse de la post-production (et donc pas vraiment de "numérique") j’entends par exemple: assembler les éléments d'une boîte réalisée sur makercase avec un pistocolle, ou intercaler les éléments en carton d'un objet pour former un dinosaure, un vaisseau, etc...

    Amener le visiteur à discuter avec un maker adhérent peut aussi être une très bonne idée.

    Je garde un oeil sur le sujet et m'en vais consulter la page que tu as ouverte.
    En espérant que ça en aider certains... à bientôt !



  • Ah oui, j'oubliais !
    Je pense de plus en plus au fait que si on veut créer une communauté dans un tiers lieu, il serait, je pense, très judicieux d'en faire un lieu au delà de l'offre utilitaire qu'il propose.
    En gros, je pense qu'en mettant une petite buvette et 4 ou 5 tables, les gens prendraient plus le temps de rester, de venir en avance et ainsi de se rencontrer, plutôt que de simplement venir pour consommer l'offre de mutualisation des équipements qu'on propose.
    L'idée c'est de faire de l'atelier, un endroit où les gens peuvent aussi venir "chiller" si grand père et son petit fils doivent passer au fablab récupérer papa avant d'aller dîner en famille, c'est mieux si ils ont un endroit pour se poser attendre consulter des magazines, ne rien faire, regarder une machine fonctionner, rencontrer qqun, etc ... bref, je pense que je me suis fait comprendre :)
    Je pense que le jour où un adhérent vient au lab parce qu'il n'avait rien à faire chez lui, mais qu'il n'a pas d'objectif, juste parce que le lieu lui plait pour passer un peu de son temps libre, je considérerai avoir atteint un petit palier pour la création d'une communauté.
    En ce sens, j'ai de plus en plus envie d'aller jeter un oeil dans des repairs café.

    J'ai pas parler aussi des rencontres mensuels/hebdomadaires que certains lab proposent afin de présenter les projets du moments, créer du lien etc, qui sont aussi d'excellentes idées, mais qui s'adressent je trouve, à un public déjà un peu conquis.



  • bah voilà ! Je suis lancé :)
    J'ai trop de fois fait l'introduction du lieu en présentant les machines avec une démo. Alors oui, l'effet "waouh" et bel et bien présent, ça snapchat à tout va etc... mais c'est une fausse bonne idée.

    Il est bien plus pertinent de présenter les projets et/ou leur créateur plutôt que les machines !!!
    Celles-ci sont à présenter plus lors d'une autre visite ou, une fois que la personne a un projet en tête.



  • @Mathiasletabli En effet avoir des trucs simples à faire réaliser me parait un des premieres objectifs. je pense qu'il faut aussi que le visiteur puisse être un peu autonome, si le Concierge/Fabmanager est occupé. faire "faire".
    Par exemple o nus avons un kit arduino avec la serie de TP assez standard documentée. On s'arrange a ce que le kit reste disponible dans une boite (ne pas passer 10 mn à retrouver une board, des fils, une alim, etc...) et on peut accompagner pour créer le premier TP (le blink !) puis la personne peut continuer seule. Ca marche bien quand il y a deux nouveau interréssés : les mettre à deux sur le truc est tres efficace !



  • Le design du lieu est aussi une des réponse : un coin canapé, des bières au frais ... sont loin d’être un détail, en effet !



  • Je suis tout a fait d'accord lorsque tu dis qu'il faut présenter des projets plus que des machine. Là aussi il faut être vigilant et pouvoir montrer des projets que le visiteur puis s'imaginer faire lui-même. Si les projets montrés sont tous trop techniques, ceci peut amener la réaction "c'est trop technique, ce n'est pas pour moi". Il faut montrer des projet qui font "wow !", mais pas uniquement. J'ai l'exemple d'un bouton de gazinière qu'un retraité est venu faire en impression3D. C'est bien d'avoir le bouton sur l'étagère pour raconter l'histoire.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.