Ressenti général sur le RFFLabs



  • BAT,
    il y a quelques jours, je tchattais avec des gens et j'ai proposé à @Olivier-G de lui donner mon ressenti général sur le RFFLabs. Du coup, un soir à 2.30 du matin, j'ai pondu un truc.

    J'ai aussi récemment rempli mon questionnaire (pour Technistub) pour le livre blanc et j'y ai copié le même texte.

    Olivier et @Simon-BB l'ont aimé, trouvé clair et bien tourné (je cite). Ils m'ont demandé si j'étais OK pour le partager et de voir s'il allait susciter une réflexion au sein du RFFLabs.

    Je poste ça ici mais comme tout le monde ne vient pas ici, je le mets aussi sur le groupe FB et le canal de chat.fablab.fr.

    Chaque point n'est que mon point de vue et est donc subjectif.
    Bref, voici donc ma bafouille:

    J'ai un petit problème conceptuel avec le RFFLabs.
    Je suis tout à fait convaincu de son utilité et je serai ravi de pouvoir aider plus mais le dieu Kronos m'en empêche malheureusement. Ceci-dit, ça ne m'empêche pas d'avoir un critique (mais bienveillant) sur les activités du réseau depuis 2 ans.
    C'est un point de vue de l'extérieur donc il est probablement partiel ou mal informé mais si j'ai ce ressenti, probablement que d'autres l'ont aussi. Je vois pas pourquoi je serais le seul 🙂

    Mon ressenti donc. Je disais que je soutiens pleinement le RFFLabs, je suis fier de faire partie des cofondateurs mais quand vient le moment de le défendre face à des gens plus sceptiques que moi, je peine parfois à trouver les bons arguments pour faire mouche. Je me suis demandé pourquoi.
    J'ai toujours mis en avant le besoin de structurer le réseau parce qu'in fine, c'est comme un réseau informatique, la valeur d'un ordinateur seul est faible mais quand il est connecté à un réseau, sa valeur devient proportionnelle au carré du nombre d'ordinateurs connectés. Pour les labs, c'est pareil alors je suis convaincu de l'utilité mais j'ai constaté que cet argument ne suffit pas toujours à convaincre, loin de là. Ce qu'on m'oppose souvent c'est de savoir ce que les labs ou les usagers de labs ont à gagner à avoir un RFFLabs. La question est simple mais la réponse n'est pas triviale et je pense que le RFFLabs pourrait (devrait ?) peut-être se poser la question histoire d'avoir un argumentaire pour ce genre de question.

    AMHA, une des raisons pour lesquelles on/je peine à convaincre est le manque de livrables tangibles. Je m'explique et je prends l'exemple de Technistub. Nous avons payé une cotisation d'un an. Qu'avons nous reçu en retour ? Assez peu de choses finalement ou en tout cas, peu de choses visibles et tangibles pour le lab et ses membres. Pourtant au départ, certaines idées proposées, notamment par toi laissaient entrevoir des choses intéressantes. Des assurances communes pour des fablabs, de la mutualisation de parc machine, etc. Ces choses là seraient concrètes et tangibles. J'ai le sentiment, un peu partagé autour de moi, même s'il est beaucoup plus marqué autour de moi, que ça fait longtemps, que le RFFLabs existe mais que rien n'en sort. Il y a des réunions, il y a des séminaires mais quel est le résultat et le bénéfice pour les labs et usagers de labs ? Malheureusement, aujourd'hui, je ne sais pas le quantifier.

    Une autre chose est que pour association de Makers pour des makers, on ne "fait" pas. C'est ce que j'ai un peu essayé de dire à un autre membre du CA du RFFLabs aujourd'hui sur FB. Je lui ai parlé de Makerfight et du fait qu'à mon sens, le RFFLabs devrait soutenir fort ce genre d'événement (pas uniquement celui-là mais quand même 🙂 ...). La raison que je vois à cela, c'est que c'est un événement où on invite les labs à faire des choses et ensuite à se réunir autour de cela pour partager un moment convi autour du DIY, des labs, etc. (même si l'événement n'est pas réservé qu'aux fablabs/makerspaces). On gagnerait à promouvoir plus de choses de ce genre parce que ça contribue aussi au but recherché par les fabfests et autres séminaires comme OctoberMake à savoir créer du lien. Par exemple, à Technistub, nous avons créé de vrais liens avec les labs qui sont venus aux éditions précédentes de Makerfight (Numerifab, NYBI, La fabrique de Strasbourg, IUTLab de Mulhouse, Kelle Fabrik ou Frenchmakers, la machinerie d'Amiens e.g.). En terme de structuration de réseau, ça se pose là.

    Il y a un aspect auquel il faut aussi faire attention, c'est l'aspect "branlette intellectuelle". On a parfois l'impression que des gens dans le réseau (je donnerai pas de nom) s'écoutent beaucoup parler mais on ne voit rien arriver. Pas de livrable(s), jamais. C'est un peu dangereux pour le RFFLabs car il y a des makers/labs que ça fait fuir en courant avec des commentaires du genre, "au lieu de PARLER, ils feraient mieux de FAIRE". Bref, il faut livrer. Ce n'est pas grave si c'est pas parfait. Il vaut mieux envoyer qqch et corriger le tir en fonction des retours. "Release early, release often" comme on dit en développement agile.

    Enfin, dernier point. Même en tant que membre du RFFLabs (usager+lab (Technistub)), je ne sais finalement pas vraiment ce qui se passe dans le réseau, ni ce que les responsables du réseau font pour le dit réseau. De temps en temps, on a une news sur Twitter ou Facebook mais rien de consolidé et suivi. On ne connait pas les différents chantiers en cours ni leur avancement. Je dis pas qu'il faut un reporting hebdomadaire mais un truc mensuel ou bi-mensuel, ce serait super cool.

    Donc en résumé de mes deux cents... Je pense que ce serait bien de:

    • plus/mieux communiquer sur les activités du réseau en tant que tel et des activités dans le réseau.
    • soutenir des événements où l'on fait des choses.
    • livrer des éléments tangibles pour avoir des success stories et capitaliser dessus.

    Voilà un peu ce que j'avais en tête. Ne le prends pas comme une pique mais vraiment comme des remarques visant à faire avancer les choses de façon constructive. Si tu veux parler d'un point ou d'un autre, tu peux me téléphoner ou continuer la discussion ici ou par e-mail.

    Tu pourrais dire que plutôt que de critiquer, je pourrais agir et participer. C'est vrai. Malheureusement, je dois déjà jongler avec un travail à temps plein loin de chez moi, une famille nombreuse, un fablab à gérer et un peu de vie sociale pour le peu de temps qui reste (quand il y en reste). Je me suis réellement posé la question de me proposer au CA après les groupes de travail qui ont fait suite au fabfest 2015 pour créer les statuts, etc (auxquels j'avais participé). Mais je ne vois sincèrement pas où trouver le temps et je préfère ne pas m'engager dans quelque chose et ne pas être en mesure de tenir mes engagements. Ce qui, à mes yeux, serait encore pire.


 


Creative Commons License Sauf mention contraire des auteurs, le contenu des échanges est partagé
sous licence internationale Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0.