Groupe "Status, la gouvernance et la structuration géographique de la fédération"



  • @steph_laborde a dit :

    Prises de décisions

    En gros, ils peuvent, par referendum, revenir sur une décision prise par le gouvernement ou demander au gouvernement de prendre action sur tel ou tel sujet. je reviendrai sur ce sujet plus tard ou dans un fil séparé.

    Plutôt que de réécrire ce que j'ai déjà écrit ailleurs, si le sujet sur la démocratie suisse vous intéresse, j'ai publié un commentaire sur un billet du site "Digital renaissance" de Serge Soudoplatoff. Son billet traitait de "L’engagement citoyen à la Renaissance Numérique". J'ai une réponse assez détaillée sur la démocratie représentative et son contrôle par les citoyens.
    N'ayez pas peur c'est pas un roman non plus, ça doit faire à peu près 2 pages A4, l'article auquel je réponds faisant à peu près la même chose.
    Vous trouverez tout ça ici : http://blog.almatropie.org/2015/04/lengagement-citoyen-a-la-renaissance-numerique/

    ++
    S.



  • BAT,

    histoire de stimuler un peu les contributions, je remets ici les liens vers les restitutions des travaux du 7 mai au #fabfest à Toulouse.

    Structuration du réseau fablab au niveau local et national

    https://annuel.framapad.org/p/Structuration_du_reseau_FabLab_au_niveau_national
    Synthèse by Makery => http://fablabfestival.makery.info/post/118378015248/bilan-atelier-1-comment-structurer-le-reseau

    Gouvernance réseau

    https://lite6.framapad.org/p/FabFest2015_gouvernance_réseau
    Synthèse by Makery => http://fablabfestival.makery.info/post/118379875168/bilan-atelier-4-la-gouvernance

    En relisant l'ensemble, j'ai noté qq points qu'on a pas abordé ici. Par exemple :

    • comment s'effectue l'inscription ?
      • auto-inscription ?
      • Parrainage/cooptation ?
    • Quiz du statut d'un fablab émergent qui n'a pas le parc matériel ?
    • Le partage et la mutualisation
    • L'ancrage local --> lié à ce qu'on a appelé "échelle" dans nos discussions ici
    • lobbying

    Pour moi les points suivants qui étaient apparus lors des discussions me semblent tout à fait pertinent dans le cadre des discussions générales mais un peu hors sujet pour notre GdT même s'il est vrai qu'apparemment, ça ne me semble pas plus dans le scope des autres GdT. probablement qqch à aborder avec le copil lundi soir.
    En fait, ça a plus trait aux missions qu'au mode de fonctionnement AMHA.

    • rechercher des financements,
    • mutualiser les ressources,
    • constituer un fonds soutien pour les projets,
    • création de partenariats, de formations.


  • Bonjour, bonjour,

    Alors, à mon tour d'y aller de ma petite contribution.

    Alors, au risque de passer pour un troll, j'aurais tendance à dire que contrairement à ce que nous pourrions avoir envie de faire, en bon français passionnés par la Loi et l'Egalité, je préconise plutôt de lancer la fédération en version bêta, avec un minimum de règles écrite et un maximum de flexibilité. L'idée serait de laisser notre organisation se construire à partir des usages et non sur un modèle de normes construites a priori.

    J'aime bien ce qui est avancé notamment au sein de OuiShare (les Valeurs : http://ouishare.net/fr/about/values), sur la Do-ocratie (priorité à ceux qui font, qui sont force de proposition). Cela s'incarne par exemple dans le fait de considérer l'absence de réponse comme une validation plutôt que comme une opposition.

    Sur ce principe, voici mes contributions sur les différents aspects :

    Structure pour la fédération
    ASSOCIATION : 100% ok pour la forme associative, suffisamment light et flexible pour se laisser le temps d'expérimenter.

    Représentativité et phase
    CHARTE : Assez d'accord avec ce qui a été dit par @steph_laborde, à savoir : la charte existe, elle est partagée au niveau international, elle est un ensemble de recommandations, un texte qui permet de s'inspirer, et non la Loi Divine des Fablabs. Je suis pour la conserver en l'état et de se laisser la possibilité de préciser que la Fédération Française des FabLabs (FFF, on va avoir des problèmes sur l'abréviation je crois 🙂 ), préconise d'interpréter tel ou tel point dans un sens ou un autre.

    COOPTATION : conformément à ce qui a été proposé par @dimitri-FOL lors du FabFest, je suis plutôt d'avis que les 37 signataires soient membres de base, et que l'intégration d'un nouveau Lab se fasse par cooptation par 3 (ou 4 ou 2) autres labs. Cela permettra d'éviter les candidatures sorties de nul part. Et SURTOUT : cela nous obligera à nous connaitre les uns les autres. Cela "obligera" (ou invitera) les Labs souhaitant intégrer la Fédé à contacter les autres et à présenter et expliquer leur projet.

    DEMARRAGE : En terme de phase, je préconise de partir en version test pour 1 an avec l'objectif prioritaire et impératif de nous permettre de nous connaitre entre nous précisément, concrètement, physiquement et "politiquement". En effet, ce qui nous empêche à mon sens aujourd'hui de répondre à la plupart des questions que nous avons devant nous, et de se sentir impliqués et de donner de notre temps, c'est que nous ne nous connaissons pas encore assez, nous ne voyons pas précisément ce que l'on partage et notre intérêt de nous réunir. Et selon moi, tant que l'on ne sera pas aller passer un peu de temps chez les uns et les autres, visiter (physiquement ou virtuellement) les labs, écouter parler les autres sur leurs pratiques, bidouiller des choses ensemble, boire des coups... on ne pourra pas vraiment se projeter sur une fédération.

    Prises de décisions
    Bon, alors forcement, avec mon parti-pris de départ, la suite de mes réponses va être assez simple : on verrra 🙂

    COMMISSIONS : Plus sérieusement, dans la mesure où pour moi, les fonctions de la Fédé en mode bêta doivent être très light (fonction visibilité en interne, fonction communication en externe, fonction événementiel pour nous permettre de nous rencontrer, fonction partenariat), il me semblerait intéressant de reprendre le système adopté pour nos groupes de travail : chacun est libre de s'inscrire dans 1 groupe, et chaque groupe s'organise en interne pour remplir les missions qui lui auront été attribué par l'AG fondatrice de l'association. Avec évidemment une obligation de transparence auprès de tout le monde (mais compte tenu du fait qu'il va être complexe de faire des choses seul au sein de cette fédé, ça me semble s'imposer)

    Gouvernance
    Rebelote, "on verra" pour la suite 😛

    PORTE-PAROLAT : (ouch, c'est moche) l'idée est que ces groupes thématiques puissent nommer en leur sein un représentant, qui se chargera de faire le lien avec les autres commissions et de faire remonter/redescendre l'information. Encore dans la logique de la flexibilité et de l'essai/erreur, je suis pour que chaque "commission" choisisse son mode de sélection (élection, tirage au sort, représentation tournante, plus jeune, plus vieux, plus barbu(e)...). ça permettra de voir les bonnes pratiques qui marchent et celles qui marchent "moins bien".

    Feuille de route
    Bon, alors là c'est clair, pour moi c'est 1 an à fond pour nous forger notre identité par l'inter-connaissance. L'année à venir devrait être tournée vers l'organisation d'un maximum de moment de partage, la production d'outils de présentation des actions des uns et des autres, des événements entre nous, des rencontres réelles ou virtuelles, expositions, présentation projets retransmis en direct le même soir dans tous les labs volontaires, tests en commun d'outils...
    BREF : tout ce qui doit nous permettre de nous connaitre mieux. le FabFest a pour cela été génial. Pour autant, on s'aperçoit que 4 jours n'ont pas été suffisant. Il faut donc multiplier les occasions !

    En complément, l'une des urgences me semble être la production et la validation d'un dossier de presse et d'un discours commun et validé collectivement pour répondre aux sollicitations de l'extérieur.

    Moyen de contrôle
    Vous voyez que dans mon optique, la question est assez simple, puisque tout se passe collectivement au sein des commissions, avec priorité à ceux qui proposent, et une transparence des échanges via l'utilisation de forum ouvert pour les discussions.

    Échelle
    Alors, voyons.... bah "on verra" 🙂 (bon je sens que je vais prendre la porte) !

    Mais en même temps, je crois profondément que prévoir aujourd'hui que les Labs doivent se regrouper au niveau local, régional puis national, plutôt que par projet commun, par thématique, par affinité ou par taille de barbe, serait inadapté. Il vaut mieux** laisser les choses se faire naturellement,** en favorisant un maximum l'échange et l'interconnaissance, et laisser les gens se regrouper parce qu'ils partagent des problématiques communes (que ces problématiques concernent le niveau régional, des projets, des thématiques, des points techniques ou que sais-je).

    Financement
    Héhéhé... vous me voyez venir ou pas 😉

    Et bah pour le coup, je pense qu'il ne faut pas attendre là-dessus ! On va avoir besoin de moyens pour rendre possible ces actions d'interconnaissances. Et je pense que le potentiel est là pour trouver les moyens de nos ambitions. Pour avoir l'habitude de ce genre de démarche (étant trésorier), il me semble tout à fait possible pour nous d'aller chercher des moyens. MAIS bien sûr, le risque avec l'argent c'est que cela crispe tout le monde. Et le meilleur moyen d'éviter ça, c'est de flécher précisément les demandes sur DES ACTIONS PRÉCISES. Ex : au lieu de demander 10k€ sur "la structuration du réseau des Fablab français", demander 10k€ sur "l'organisation par XXXX d'un salon des fabLabs de 3 jours sur l'organisation de l'accueil du public au sein des Lab". En fait, plus c'est précis, moins il y a de risque de voir des conflits d'interprétations.

    Par la suite, lorsque nous aurons construit la confiance entre nous, il sera de plus en plus simple de se fixer des objectifs "vagues" car nous partagerons une vision et des valeurs. Mais pour l'instant, mieux vaut être le plus concret possible.

    Enfin, sur l'origine des fonds, il me parait essentiel, si l'on va chercher des partenaires extérieurs et leur appui financier, de pouvoir afficher en face une participation des adhérents à des actions en leur faveur. Il ne s'agit donc pas d'un "impôt" mais bien de contribuer à des choses qui nous semblent essentielles, pour éviter de tout attendre de l'extérieur.

    Voilà ma petite contribution, j'espère que nous aurons le temps d'en parler avant lundi 🙂

    Bisous



  • En passant et en attendant une petite consolidation avant lundi, voilà le lien vers le pad qu'on a utilisé pendant la réunion d'aujourd'hui.

    https://annuel.framapad.org/p/FabLabGouv05062015

    ++
    S.



  • Salut,

    Bon, toujours pas moyen d'éditer quoi que ce soit sur le wiki, est-ce-qu'il y a une liste des membres des commissions quelque-part, ainsi qu'un planning des réunions ? J'ai cru comprendre lors d'un message précédent qu'il y avait déjà eu une réunion et qu'il y en avait peut-être une autre prévue lundi (quelle heure, quel moyen d'échange ?), mais je n'ai pas trop compris comment on pouvait être informé desdites réunions... 😕 Cette question vaut d'ailleurs pour l'ensemble des commissions.


    Structure pour la fédération
    A mon avis on n'a pas de vrai besoin de cristalliser une structure juridique dès maintenant, optons pour un réseau informel pour le moment :

    • on a déjà du mal à mener des actions concrètes plus urgentes,
    • on ne manipule pas d'argent pour le moment
    • on ne se connaît pas, comment se choisir des représentants ?
    • une asso, ça implique des AGs, des réunions de CA, donc des déplacements ou des délégations de pouvoirs de vote : dans un contexte où plein de labs manquent de moyens, il risque d'être difficile d'avoir une vraie représentativité.
    • une fois une structure pyramidale mise en place, il n'y aura pas de retour en arrière même si ça dysfonctionne, alors que si on constate qu'une structure horizontale ne fonctionne/suffit pas, il sera toujours temps de passer à quelque-chose de plus structuré/hiérarchique.

    Représentativité et phase
    CHARTE : la charte MIT est là, elle donne une définition très large de ce qu'est un fablab. Même s'il y a une grille de lecture française plus axée sur l'ouverture, la mutualisation, le partage, etc. la charte reste une référence si on parle d'une fédération de fablabs.

    COOPTATION : est-ce-qu'il ne faut pas se baser sur une liste de critères objectifs ? Je veux dire, typiquement si un lab veut rejoindre le réseau, qu'il affiche la charte sur son site et dans le lab lui-même, qu'il se référence comme fablab sur le wiki islandais (http://wiki.fablab.is/wiki/Portal:Labs) avec un conformity rating approprié, quelle raison on aurait de le refuser ?

    Prises de décisions
    J'aimerais bien qu'on expérimente un mode de prise de décisions plus ouvert, où chaque membre d'un fablab est susceptible de faire des propositions et de voter. Ça favoriserait une bonne dynamique collective. http://democratie.frenchfab.net/lf/initiative/show/1.html

    COMMISSIONS :
    Gouvernance : j'adhère tout-à-fait aux propos de @Couby à propos de l'importance des mandats. J'irais même un cran plus loin : plutôt que de désigner un représentant/porte-parole/grand-vizir puis de lui confier des mandats, pourquoi ne pas inverser le schéma ? Chacun peut proposer une action qu'il est prêt à réaliser au nom du collectif (ça ressemble à la do-o-cracy), mais la soumet au vote préalable du collectif. Il précise l'objectif de l'action, son périmètre, les moyens éventuellement nécessaires... Le collectif vote pour ou contre, et si le vote est favorable il y va, avec comme mandat l'action telle qu'il l'a proposée, et l'appui financier de ceux (au moins de ceux qui ont voté pour, voire de tout le monde, par solidarité démocratique). Une vraie gestion distribuée, transparente, aussi do-ocratique que démocratique, bienvenue dans la démocratie liquide ! 🙂

    PORTE-PAROLAT & moyens de contrôle : tenue à jour du wiki + post sur le forum lorsqu'il y a une mise-à-jour notable, c'est peut-être suffisant ? Attention à ne pas trop compter sur les forums : tout le monde n'est pas sur le forum, ceux qui sont là ne reçoivent pas les notifs de tout, etc.

    @+
    Yann



  • @Yann_ESS a dit :

    Je suis d'avis que les 37 signataires soient membres de base

    Attention, il y a des entités signataires qui ne sont pas des FabLabs, par exemple la Coopérative des Tiers-Lieux d'Aquitaine (http://coop.tierslieux.net/), les 36 autres sont d'accord pour les inclure ?



  • Je trouve que ça fait bizarre d'inclure d'emblée des structures dans un réseau qui aura été défini a posteriori : est-ce-qu'il ne faut pas avancer plus sur la forme, les valeurs, etc. en se donnant un objectif pour une v1 de l'ensemble, puis solliciter tous les fablabs de France pour leur proposer de rejoindre formellement le réseau ?



  • Ou, ça me fait bizarre aussi. A mon sens, seules les organisations qui le désirent devraient être signataires de l'assemblée constituante.
    Il y a pas mal de labs qui voudront certainement soumettre ça au vote de leurs adhérents.
    Ce devrait probablement être le cas au Technistub en tout cas.

    Je dirais aussi que certaines personnes attendent de voir ce qui va sortir de toutes ces discussions avant de se prononcer et de signer ou pas...



  • Un lien vers le draft des statuts a été diffusé sur la ML hier :

    Draft STATUTS de l'Association Française des FabLabs

    Il y a pas mal d'annotations et commentaires dans le Google Doc.
    L'outil utilisé pour la démocratie numérique aurait peut-être été bien 😊 .



  • Bof, ils sont en train de refaire dans les commentaires les débats qu'il y a déjà dû avoir dans le groupe...

    Cela manque de confiance à tous les niveaux !

    Bon courage pour ceux qui ce lance là-dedans.



  • Bonjour à tous,

    Merci beaucoup pour tout ce travail.
    Le fait que la discussion se développe dans les commentaires et sur la liste est plutôt bon signe, non?
    Cela veut dire que beaucoup de personnes se sentent concernées 😄



  • @aziliz Ne connais-tu pas l'histoire de l'abri à vélo ?
    http://bikeshed.com/

    J'ai l'impression d'entendre encore et encore les même arguments et contre-arguments sans qu'il n'y ait un camp qui ait plus raison que l'autre...
    A un moment il faut lâcher, trancher, et faire confiance !



  • Non, je ne connaissais pas, je vais la lire.

    Il est toujours très frustrant de se faire retravailler une chose à laquelle on a participé et consacré du temps, et d'avoir l'impression que les mêmes arguments qui avaient déjà été tranchés sont repris.
    Seulement, d'une part, c'est la vie, il faut s'y faire 🙂 et d'autre part, cela veut peut-être dire que des personnes qui se sentent concernées n'avaient pas été disponibles pour donner leur opinion au moment opportun et qu'il est important de les écouter maintenant, si on veut partir sur des bases saines.

    Par exemple, je viens de rajouter "laïque" après apolitique, et je pense que c'est un terme très important 🙂



  • @aziliz Ah non je n'y pas participé plus que le jour à Toulouse.
    Il y aura toujours quelqu'un pour redire quelque chose.

    A quoi ça vous nous servir de rajouter laïque à apolitique ? On devrait peut-être rajouter terrien aussi, non ? 😄

    Peut-on partir sans faire confiance a priori aux élus de l'association ?



  • Toutes les associations apolitiques ne sont pas laïques, dont je ne comprends pas très bien pourquoi tu parles de "terrien"?

    Partir sur des bases saines de consensus aussi large que possible me paraît important. Cela n'a rien à voir avec la confiance que l'on accorde aux élus, car tout texte est contournable si on y met l'effort nécessaire, mais plutôt avec l'implication des personnes prêtes à donner de leur énergie, je pense. Car au final, si on décourage celles-là, il n'y aura plus grand monde pour faire le boulot...



  • @aziliz c'était une boutade car je ne veux pas adhérer à une association martienne !

    Le problème est que plus on rajoute de conditions, plus le consensus est illusoire. Quand allez-vous vous en rendre compte ?

    Cela a tout à voir avec la confiance. Si on confiance en ses élus, il n'y a pas besoin d'écrire tout cela. Il suffit de "punir" ou de rectifier s'il y a des erreurs de faites. On perdrait moins de temps.

    Bon j'arrête là, car la discussion est vaine.



  • Si tu veux, je ne crois pas que nous parlions vraiment de la même chose de toute façons.

    Moi je pense qu'il est important que chaque participant initial mette sa marque dans le texte, ne serait-ce qu'une virgule, afin de générer un sentiment d'appartenance.

    Si j'ai bien compris, toi tu insistes pour qu'on boucle le plus vite possible et qu'on commence à agir.

    Comme l'AG constitutive est prévue pour le 10 Novembre, je pense que les deux points de vue sont assez compatibles.



  • Pour info : j'ai épinglé le sujet pour qu'il reste en tête de liste.


 


Creative Commons License Sauf mention contraire des auteurs, le contenu des échanges est partagé
sous licence internationale Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0.