Candidatures au Conseil d’Administration : 3 postes dans le collège des FabLabs, 1 dans le collège des usagers



  • Bonjour à tous,

    Les mandats d’administrateur qui arrivent à terme cette année sont :

    • M. Matthieu Debar, coopté, du collège des FabLabs,
    • LabSud, représenté par M. Mentzo de Winter, du collège des FabLabs,
    • La Fabrique du Loch, représentée par M. Patrick Julien, du collège des FabLabs,
    • M. Hugues Aubin, du collège des Usagers.

    Pour rappel, nos status prévoient que (article 13)

    Les mandats sont renouvelables une fois.

    Notre règlement intérieur prévoit que

    Élection du conseil d’administration

    Les candidats au CA doivent faire acte de candidature au moins un mois à l’avance sur le forum de l’association. Ils doivent faire une profession de foi de 200 signes au moins. Les personnes morales peuvent indiquer le nom de la personne pressentie pour les représenter.

    Les candidats devront être adhérents et à jour de leur cotisation au jour de l’Assemblée Générale pour pouvoir être élus.

    Merci aux candidats de faire acte de candidature ici avant l’envoi des convocations à l'AG.



  • @olivier-g Voici ma profession de foi et communion solennelle 🙂

    Profession de foi
    Matthieu DEBAR
    AG #OctoberMake2021
    Collège des Fablabs

    Je ne suis pas tombé dedans déjà tout petit mais presque. Dans l'envie de construire ou réparer moi-même je veux dire. L'envie de partager est venue plus tard. Il fallait d'abord que je sois un peu fier de mes gestes et de mes productions. J'avais alors 18 ans, c'était il y a 40 ans. Et je bricole toujours. J'adore le Fablab du Dôme. Si j'en suis l'initiateur, Emmanuel Gilloz en est depuis quelques années le grand Mufti. Il a su en faire un espace ordonné, pratique, inspirant, chaleureux, accueillant…

    Bref, mon aventure est une petite partie du tout des espaces du faire et de celles et ceux qui les animent. Depuis quelque temps, au sein du RFFLabs et ailleurs, je contribue à cette aventure.

    Celles et ceux qui me connaissent un peu savent que j'ai deux leitmotiv majeurs : la reconnaissance ouverte et la structuration. C'est autour de ces deux piliers que je contribue au développement du RFFLabs. Et que je souhaite continuer à le faire. J'y consacre du temps, temps qui est inscrit dans ma fiche de poste au Dôme. C'est une réalité professionnelle qui m'oblige.

    Je soumet donc à votre juste regard ma candidature au poste d'administrateur du réseau français des fablabs. Et pour être tout à fait juste, il m'arrive parfois de ressentir ce que Gandalf le Gris prononce dans une scène célèbre : "Fuyez pauvres fous". Car à n'en pas douter, l'aventure du RFFLabs est un peu folle. Mais tellement belle.



  • @olivier-g
    Profession de foi du 17 septembre 2021
    Yves CHABERT
    AG #OctoberMake2021
    Collège des Fablabs

    En tant que président fondateur de l’Atelier mais surtout, simple citoyen, animé par une volonté farouche de transformer notre monde, à notre petite échelle, avec des choses simples mais justes et vraies… je propose ma candidature au collège des FabLabs du CA de RFFLAB. Je souhaite apporter tout mon soutien, mon expérience et mon savoir-faire, avec un regard et une attention toute particulière pour les initiatives existantes ou émergentes en milieu rural et mieux les représenter encore, un juste retour des choses également pour ce que RFFLAB a accompli jusqu’ici.

    Alignement des astres favorables, volonté de quelques-uns, tendances ou effets de mode du moment, en réalité, rien n’est arrivé par hasard. Après dix d’années à arpenter la France avec la Caravane des Entrepreneurs, salon itinérant (un peu déjanté), j’ai vu naître dès les années 2000, de nombreux projets innovants. Parmi eux, l’émergence des espaces de bureaux partagés ou Coworking, la montée en puissance des FabLabs, des maker-place ou des ateliers partagés, où s’inventaient de nouvelles manières de faire, de travailler, de fabriquer, d’inventer, de mutualiser des ressources, de partager savoir-faire et expériences, ensemble.
    Dans un monde en pleine mutation, avec la révolution digitale, une mondialisation accélérée, de nouveaux modes d’organisations du travail, des enjeux écologiques plus prégnants, et désormais un contexte sanitaire imprévisible… Il y a des inquiétudes légitimes et des risques bien sûr, mais j’ai toujours fait un pari, celui que tous ces changements pouvaient être autant de sources d'opportunités pour l'avenir, si l'on sait s'en saisir. Comment, dès lors, relever ces nouveaux défis quand on vit dans un petit village.

    L’ATELIER de CLARET dont j’ai été l’initiateur et le fondateur investi est né de cette simple idée, au-delà d’une promesse, une nécessité pour un territoire rural, "construire l'avenir ensemble plutôt que chercher à le prédire".

    Labellisé tiers-lieu ResO d’Occitanie en 2018, reconnu référent Fabrique de Territoire par l’ANCT en 2021, campus de nouveaux métiers dès 2022 et qui sait, demain manufacture de territoire, l’aventure ne fait que commencer pour l’Atelier, comme je souhaite, qu’ensemble avec RFFLAB nous poursuivions plus avant encore cette aventure extraordinaire.



  • Profession de foi
    Julie Garnier
    AG #OctoberMake2021
    Collège des Usagers

    J'ai découvert le monde des fablabs il y a quelques années, et il ne m'a pas fallu longtemps pour reconnaitre en ces lieux des espaces qui représentent mes valeurs et dans lesquels j'ai voulu passer du temps. J'ai toujours bricolé, fabriqué, créé mais n'avait jamais trouvé d'endroits où je pouvais le faire aussi librement que dans les labs.

    C'est pour cette raison que j'ai quitté mon poste il y a 3 ans maintenant, afin de pouvoir travailler en lien avec les makers. Simple usagère, puis formée à la Fabacademy. Je finis par être fabmanager, et enfin formatrice et ingé pédago spécialisée en fabrication numérique en freelance. Je forme, je créé des formations, j'accompagne des lieux sur les aspects pédagogiques.

    C'est à partir du premier confinement que j'ai découvert le RFFLabs et que j'ai commencé à vraiment m'y investir. Makerzine, Minitel du Faire, Apéro Maker... Autant d'événements qui ont permis de faire lien pendant cette période de crise et qui m'ont permis de connaître la communauté.

    Depuis j'ai rejoins le groupe de travail Communication et Event, Métiers dans les Labs et j'ai également co-fondé et suis co-référente du groupe de travail "MakeHerSpace, l'inclusion ça se fabrique !".

    Je suis également impliqué à un niveau plus régional qui est celui du réseau MakersIDF, afin de contribuer à sa structuration et son évolution future.

    J'ai moins d'expériences que certains, mais j'ai su montrer ces deux dernières années mon engagement vis à vis de cette communauté. J'ai, je pense, une énergie et un regard intéressant sur le monde maker et celui des fablabs, énergie et regard qui pourront être complémentaires à ceux des membres déjà présents au CA. Je n'ai jamais été aussi convaincu de la force du collectif. Cette mixité d'expérience constituera, sans aucun doute, un avantage pour le réseau.



  • Chères et Chers membres du Réseau Français des Fablabs,

    LABSud et moi-même souhaitons d’une part continuer à apporter notre contribution au RFFLabs et d’autre part permettre aux bonnes volontés d’intégrer le conseil d’administration du RFFLabs. Pour cela, nous présentons notre candidature en tant que fablab ou comme usager en fonction des places disponibles dans les collèges.

    Pour les présentations :

    LABSud, fablab d’HUMAINS empreint d’une passion pour le FAIRE ;

    Makers, geeks, entrepreneurs, étudiants, retraités, professeurs... Le stéréotype de ce que j’imagine d’un fablab, une altérité qui fait que les questions qui fusent sont sur les projets, la création de communs, les challenges, les outils, trouver et appliquer des solutions pragmatiques. Depuis 2012, il y a eu des évolutions dans le pilotage, les moyens, les équipes, les lieux, les partenaires et les disponibilités vis-à-vis du RFFLabs...

    Pour autant, l’équipe de LABSud a répondu présent pour aider les amis qui partagent nos valeurs sur le territoire national en se proposant comme trésorier lors d’OctoberMake 2020. Fonction qui nous permettra de présenter lors de l’AG 2021 une partie des résultats du travail d’équipe réalisé, par les salariés, stagiaires et bénévoles du RFFLabs, le rapport financier.

    Lors d’OctoberMake 2021 c’est une équipe de 6 bénévoles de LABSud qui se relaient pour représenter leur fablab, leurs projets, leurs communautés, avec un budget voté par les membres lors de l’assemblée générale 2021.

    Moi-même, Mentzo de WINTER, 41 ans vivant à côté de Montpellier.

    MAKER... D’abord à démonter, comprendre et parfois remonter avec presque toutes les pièces (PC, électroportatif électrique ou thermique...) et faire en sorte que ça fonctionne, ça c’était bien avant la puberté. LABSud c’est à partir de 2015, d’abord comme usager, puis formateur CNC, puis trésorier et président depuis 3 ans et représentant de LABSud comme trésorier du RFFLabs en 2020/2021.

    Animateur pour des initiations aux micro-contrôleurs dans des labs de l’Hérault, je profite de mes déplacements pour visiter les fablabs.

    Au sein du GT écologie en tant que référent, c’est un apéro maker puis un GT invit, un bilan carbone séminaire d’été puis avec Constance, un bilan carbone OctoberMake, un premier draft de livret des bonnes pratiques avec Raphaëlla.

    L’Open-Santé (Soutenu par la MAIF)

    Le challenge des trottinettes (YouTube 01, 02 et 03)

    Makers Nord Sud (participer en commençant uniquement en soutien technique au consortium Réseau Bretagne Solidaire,Réseau Français des FabLabs, Réseau des FabLabs Francophone d'Afrique de l’Ouest, Africa Airbus Community, Le Climate Change Lab, Un Indien Dans la Ville, My Human Kit, puis on a glissé vers un engagement plus important)

    GT Écologie (Draft du Livret bonne pratique, Bilan Carbone séminaire, en cours Bilan Carbone October Make avec un consultant financé par la Fondation de France...)

    Le projet en tant que membre du CA :

    Continuer à être moteur sur les aspects environnementaux des LABs, le bilan carbone d’OctoberMake 2021 financé grâce au partenariat avec la Fondation de France afin de permettre aux labs de réaliser plus facilement le bilan CO2 des éventements organisés.

    Si nous devons baisser notre empreinte carbone chaque année, tant comme citoyens qu’usagers de labs ou comme espaces du FAIRE, il faut des métriques, des objectifs, des moyens pour des actions concrètes si nous souhaitons avoir un impact positif au delà des pétitions de principe.

    Continuer de participer à la création de communs, en particulier l’expérimentation Open-santé pour l’essaimer, bref participer a donner les moyens aux RFFLabs de progresser ....

    Pour les moyens, partager l’expérience, le quotidien et le dynamisme de l’équipe de LABSud !

    Merci pour l’attention que vous portez à ma/notre candidature

    text alternatif


 


Creative Commons License Sauf mention contraire des auteurs, le contenu des échanges est partagé
sous licence internationale Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0.