FabLabs, une tentative de définition



  • Bonjour à tous !

    J’essaye depuis quelques temps d’arriver à une définition des FabLabs qui permette d’inclure des lieux comme l’Électrolab ou les Paillasses.

    J’en suis pour l’instant à : « Un FabLab est un lieu physique permanent ou temporaire où des personnes se réunissent volontairement pour collaborer ensemble à la fabrications d’objets physiques. »

    Qu’en pensez-vous ?


  • administrators

    Hello,

    Ça, c'est la définition d'un atelier... :-D

    D'ailleurs cela ne nous définit pas plus, car remplace FabLab par Techshop ou makerspace, et la phrase est aussi correcte.

    Comme je l'ai déjà dit, je pense que la différence dans un FabLab est l'approche numérique/digitale (partage des artefacts de fabrication et donc utilisation de machines numériques), et surtout l'approche réseau global (FabFoundation / FabAcademy). Mais il est vrai qu'en France, nous semblons plus intéressés par le coté éduc' pop', subversif, potentiel "révolutionnaire", etc...



  • @loic_fejoz a dit :

    Ça, c'est la définition d'un atelier... :-D

    Même avec le "collaborer" de ma définition ?

    D'ailleurs cela ne nous définit pas plus, car remplace FabLab par Techshop ou makerspace, et la phrase est aussi correcte.

    Oui, je cherche une définition large :)

    Je pense que la différence dans un FabLab est l'approche numérique/digitale (partage des artefacts de fabrication et donc utilisation de machines numériques),

    Ça je suis moins à cheval dessus. C'est une facilité, mais de là à en fait un impératif…

    et surtout l'approche réseau global (FabFoundation / FabAcademy).

    Ah oui !!! Ça je l'ai oublié.

    Donc j‘itère : « Un FabLab est un lieu physique permanent ou temporaire où des personnes se réunissent volontairement pour collaborer ensemble à la fabrications d’objets physiques. Il s'inscrit dans un réseau local de partenaires, et mondial d’autres FabLabs. »

    Je ne sais pas trop comment formuler le “réseau local de partenaires”. C’est une formule pour dire que le FabLab participe à la vie locale (économique, sociale, citoyenne…).



  • Selon moi, il est important de distinguer deux choses :

    • D'un côté, il y a le FABLAB : l'atelier au sens MIT du terme (4 machines) qui peut servir à l'innovation ou plein d'autres choses. Il possède une petite particularité contrairement à un atelier classique, il est amovible et peut changer d'aspect avec le temps en fonction des membres qui le composent. Je m'explique s'il y a des membres qui souhaitent faire de la biologie, ils risquent de modifier le FabLab pour se trouver une petite place et faire un BioFabLab (Exemple : Artilect).
    • De l'autre côté, il y a l'esprit FABLAB : Collaboration, Partage et l'état d'esprit global d'un tiers lieu qui n'est pas forcément un FabLab. Cet état d'esprit se sent dans un FabLab, c'est quelque chose qui est difficilement définissable avec des mots mais je pense qu'on l'a tous vécus pour ceux qui sont venus au FabLab Festival. C'est un esprit de cohésion, d'appartenance à un groupe fort, de changement, etc... Dans l'esprit FabLab, il y a une acquisition d'un lieu par une communauté Numérique ou Non d'ailleurs.

    Sans cette distinction, je pense qu'il sera très difficle de définir le terme FabLab.

    Quelques exemples concrets :

    • Leroy Merlin : Ils peuvent faire un Fablab physique mais ne pourront quasiment jamais avoir l'esprit FabLab.
    • Administration, etc... : Elles peuvent réaliser un FabLab physique mais l'esprit FabLab ne pourra naître que si les gens s'en emparent.
    • Une grande école : Elle peut réaliser le FabLab physique (Les machines) mais si aucune communauté ne s'organise à l'intérieur (Association d'étudiant, etc...), il n'y aura que des machines.

    Je trouve que l'on réduit les possibilités des FabLabs si on ne leur donne qu'un aspect numérique/digital. Ce qui fait la puissance d'un FabLab selon moi est sa capacité à accueillir des gens avec des compétences totalement hétérogènes et de les réunir autour de projets totalement hétéroclytes.

    Tout ce que j'ai dit précédemment n'engage que moi mais je pense qu'il est important qu'en France, on fasse la distinction sinon on n'arrivera pas à mettre un terme à tous ces faux FabLabs qui se montent.
    Il y a une autre raison à cette séparation et que n'importe quelle entreprise peut réaliser un FabLab physique (Etant donné que les machines ne sont pas chères pour l'industrie), laisser le public venir de temps en temps, avoir un FabManager et ainsi elle pourra le nommer FabLab or à mon humble avis, je ne pense pas que ce "FabLab" en sera un même si il respecte la charte MIT.

    J'ai essayé d'être concret mais si vous avez des questions n'hésitez pas :)



  • Pour apporter un peu plus d''eau au moulin... On à pas mal gambergé avant d'arriver à définir les status de l'ACoLab , et ça donne ça :

    Déclaration à la préfecture du Puy-de-Dôme. ACOLAB ATELIER COLLABORATIF.
    Objet : favoriser l’échange de savoir-faire et de connaissances, proposer des formations, mettre à disposition des moyens techniques ou intellectuels à titre gratuit ou onéreux permettant la réalisation de projets portés par ses usagers ou contribuant à l’autonomie technologique de ses usagers, proposer un lien avec les autres associations de type Fablab ainsi que tout moyen susceptible de concourir à la réalisation de cet objet social.

    En réinsérant ce vocabulaire dans ta formule ça donnerait
    Un FabLab est un lieu physique permanent ou temporaire favorisant l'échange de savoir(s)-faire(s) et de connaissances pour ses usagers auprès de projets technologiques partagés (publié publiquement ?). Il s'inscrit dans un réseau local de partenaires, et mondial d’autres FabLabs.



  • C'est intéressant mais du coup on perd la notion de fabrication.



  • De mémoire, on l'avait volontairement évité pour ne pas 'enfermer' l'objet. Dans notre cas, l'effet de bord aurait été qu'une activité 'pas de fabrication' n'aurait pas été assurable, par exemple une conférence.

    Mais n'hésite pas à torturer la phrase si tu veux souligner le coté fabrication (nan, tu n'as pas le droit à la boite Nawak)


  • administrators

    Le but de Nybi.cc, tel que déclaré dans les statuts, est :
    """Cette association a pour but de diffuser le savoir-faire soi-même et faciliter le faire soi-même."""

    Diffuser => entraide
    Faciliter => mise à disposition de machines, journal, wiki, etc...



  • Ah oui, je vois la source du problème.

    Je ne parle pas de ce qu’on doit écrire dans les statuts d’une association pour pouvoir faire tout ce qu’il faut faire autour du FabLab, mais bien de la définition “atomique”, autour de laquelle nous puissions nous entendre.

    Je ne sais pas si je suis très clair…



  • Bonjour,

    Je fais une tentative courte d'après notre vécu au Glass Fablab :

    " Un Fablab est un lieu de formation et de recherches appuyées sur la conception et la fabrication assistées par ordinateur. "


  • administrators

    @Olivier-G Non c'est clair justement. Mais pour comprendre ce qui nous rassemble, cela peut-être plus clair avec la mission sociale...

    Dans "FabLab", à la différence de Techshop, etc, les dimensions réseau/communauté et échanges numériques sont importantes. C'est justement notre différence, ou du moins notre spécificité.

    "Collaborer" est trop faible pour décrire l'effet réseau.
    Pourquoi préciser "lieu pĥysique permanent ou temporaire" ? Permanent ou temporaire décrit tout donc inutile ? Est-ce qu'un lieu peut être autre chose que physique ? Au pire, si vous pensez que oui, la présence de machine lève l'ambiguïté...

    Proposition :
    Un FabLab est un lieu facilitant la fabrication d'objets physiques de par la présence de machines à commandes numériques, mais aussi de par le partage provenant de la communauté.



  • @Olivier-G. a dit :

    mais bien de la définition “atomique”, autour de laquelle nous puissions nous entendre.

    Je ne sais pas si je suis très clair…

    Pour moi ça va, pour faire simple, ça serait un peu l'intro d'une plaquette de présentation très générique de ce qu'est un FabLab dans notre culture franchouillarde.

    Comme je l'ai indiqué dans mon précédent message était juste pour apporter des éléments, bien évidement on va pas faire des statuts type. (Ça perdre toute la richesse de la diversité en passant.)

    Dans la proposition de Philippe, perso je trouve que c'est un peu trop 'institutionnel' (formation/recherche et CAO/FAO)



  • Salut !

    Je tente une définition courte également en m'inspirant de celle de Loic :

    "Un fablab est un lieu facilitant le passage de l'idée à l'objet par la présence de machines à commandes numériques et de compétences techniques provenants de la communauté d'utilisateurs "

    C'est quasi ce que je répond quand on me demande une définition du FabLab ;-)


  • administrators

    @Adrien dans le mot "partage" il y a plus que les compétences, il y a aussi les fichiers, la doc, etc



  • J'aime bien la définition d'Adrien, surtout la notion de concrétiser quelque chose. Par contre, peut-être que le terme prototype serait plus adapté que 'objet' (même si derrière ce mot, ce n'est pas obligatoirement quelque chose de physique)
    Sauf que prototype, ça sort déjà du langage 'grand public' :)



  • Bonjour à tous.

    A vous lire j'ai plutôt l'impression que vous cherchez une définition des makerspaces à la française qui puisse nous rassembler largement, plus qu'une définition des FabLabs.

    En version courte, les FabLabs ce sont :

    • des lieux ouverts au public,
    • l'adhésion à une charte,
    • des outils et processus communs/partagés,
    • la participation à un réseau mondial.

    Après le reste c'est de la littérature. Parce qu'en bons passionnés que nous sommes :blush: , nous trouverons tous matière à tordre chaque item dans un sens ou un autre pour faire ressortir nos sensibilités et préférences :wink: .



  • Bonjour

    Si on se base tous sur le MIT CBA Fablab,
    alors,
    ce n'est pas ouvert à tous puisqu'il faut déjà payer les droits d'inscription à Harvard,
    la charte, bien c'est la leur et l'aspect commercial y est quand même présent,
    le partage outils et infos, oui c'est important mais internet en est plein sans se prendre la tête si c'est du wiki, cc ou pas
    le réseau mondial, on pourrait en parler :+1: qui bosse en France avec des lieux à l'étranger ?

    Troll or Not Troll ?



  • Bah Troll c'est clair ! :laughing:
    Je te signale à la modération :cop: .

    @Philippe-Garenc a dit :

    Si on se base tous sur le MIT CBA Fablab,

    Pour ma part j'adhère à l'idée exprimée clairement depuis 2012 selon laquelle il n'y a pas de "FabLabs MIT" et les autres.
    Cette notion de séparation est surtout faite pour servir ceux qui veulent amener le mot "FabLab" là où ils l'entendent.

    @Philippe-Garenc a dit :

    ce n'est pas ouvert à tous puisqu'il faut déjà payer les droits d'inscription à Harvard,

    Pour entrer au MIT oui, dans les FabLabs heureusement que non :dizzy: .

    @Philippe-Garenc a dit :

    la charte, bien c'est la leur et l'aspect commercial y est quand même présent,

    C'est la charte des FabLabs, pas du MIT. Si elle ne plait pas rien n'interdit d'en écrire une autre et de la présenter comme la charte des makerspaces antibusiness de France.

    @Philippe-Garenc a dit :

    le partage outils et infos, oui c'est important mais internet en est plein sans se prendre la tête si c'est du wiki, cc ou pas

    Et bien justement. Pour ma part je trouve pertinent de faire ressortir à minima certaines façons de faire pour permettre la reproductibilité des projets aux quatre coins du monde pour toutes les raisons que nous savons. Le tout sans pour autant le faire dans une approche dogmatique qui pourrait prévaloir aussi bien dans un sens (uniquement les outils x et processus y) comme dans l'autre (on n'oriente vers rien et on embrasse le net entier jusqu'à s'y perdre).

    @Philippe-Garenc a dit :

    le réseau mondial, on pourrait en parler :+1: qui bosse en France avec des lieux à l'étranger ?

    Pourquoi donc réduire la participation au réseau à cette forme d'action pour laquelle on peut penser qu'effectivement tu vas ne pas avoir des masses de réponses ? C'est loin d'être bijectif :-) .


    Comme je l'écrivais, on peut tordre tous ces critères pour en présenter des faces déplaisantes (et inversement), cela ne change pas pour autant le fait que ce sont eux qui définissent ce que sont les "FabLabs" aujourd'hui.

    Faut-il faire évoluer cette définition ?
    Cela ne dépasse-t-il pas notre cadre franco-français ?
    Il nous faut des plombes pour monter une fédérations des "FabLabs" français et on voudrait expliquer au reste de la planète ce que sont ou devraient être les FabLabs ? :cold_sweat:

    Le troll du soir, ce sera finalement peut-être bien moi :trollface: :blush: ...



  • @Couby a dit :

    En version courte, les FabLabs ce sont :

    • des lieux ouverts au public,

    Par « ouverts », tu sous entends gratuitement ? Sans conditions ?

    • l'adhésion à une charte,

    La charte des FabLabs ?

    • des outils et processus communs/partagés,

    Processus, je suis a priori d’accord, même s’il faudrait expliciter. Par contre, pour les outils, je ne suis pas d’accord. Quelle est la liste minimale ? Si ta découpe laser est en panne, tu n’est plus un FabLab ?

    • la participation à un réseau mondial.

    Yeah !



  • @Olivier-G. a dit :

    Par « ouverts », tu sous entends gratuitement ? Sans conditions ?

    So a fab lab must be open to the public for free or in-kind service/barter at least part of the time each week.

    Donc oui gratuitement au moins sur un créneau de la semaine. Modulo les contraintes logistiques (capacités d'accueil, sécurité...).


    @Olivier-G. a dit :

    La charte des FabLabs ?

    Curieuse question. :cry: . S'agissant de définir les FabLabs oui c'est de celle-ci qu'il s'agit.


    @Olivier-G. a dit :

    Processus, je suis a priori d’accord, même s’il faudrait expliciter. Par contre, pour les outils, je ne suis pas d’accord. Quelle est la liste minimale ? Si ta découpe laser est en panne, tu n’est plus un FabLab ?

    Inventaire FabLab "officiel"
    A noter, encore une fois, que ce n'est pas présenté comme liste minimale ou obligatoire.
    C'est une recommandation, une référence, un objectif vers lequel il s'agit de tendre.

    Et encore une fois, ce n'est pas le catalogue d'outils du lieu qui en fait un FabLab !
    C'est la combinaison des critères précités d'une part, et la volonté de tendre vers cela au plus près d'autre part. Ce dernier point est loin d'être négligeable me semble-t-il, et c'est ce qui rend possible le développement même du réseau pour permettre de commencer petit, de grandir, et de permettre malgré tout de la diversité.



  • saut à tous !

    Pour moi la définition de fablab doit prendre en compte :

    • l'aspect communauté : regroupement d'individus autour d’idées / objectif communs . On peut aussi parler de communauté intentionnelle mais c'est plus pour des gens qui vivent ensemble.
    • c'est un lieu (temporaire ou non)
    • il dispose d'outils classiques et numériques (peu importe ce que c'est)
    • il y a la question d’être ou non un tiers lieu ? (dans ce cas, il faut correspondre à la définition d'un tiers lieu)
    • la participation à un réseau. J'en ai marre d'entendre "mondial", alors qu'on peut juste réduire à "réseau des fablabs". Je pense qu'il faut plus mettre en avant l'aspect local et global.
    • ne pas réduire les individus dans le lab à des compétences. c'est important à mes yeux parce qu'on a alors l’impression que seul ceux qui savent peuvent venir. L'aspect ouvert à tous passe par la : ayant des compétences ou non. Ce qui ouvre alors sur un autre aspect : la possibilité d'apprendre.
    • je rajouterais aussi qu'un fablab ne fais pas de différence entre le pro et l'amateur, mais dans les faits ce n'est pas le cas.
    • le partage doit etre entendu comme interne au lab (entraide) et externe via la documentation.

Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.